Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je sais que d’habitude, la plupart des films tirés de romans essaient de respecter au maximum le roman de l’un, sans trop entrer dans les détails non plus de l’autre. Par exemple, la saga Harry Potter, les films respectent dans l’ensemble les bouquins etc.

Tous les romans parus de la série de l’Epouvanteur. Ce sont tous des romans supers je n’ai rien à redire dessus. Il y a tous les bons ingrédients et de ce fait, tous ces ingrédients rendent la saga intéressante et attractive. Le film The Seventh Son a repris reprend, certes, des éléments et personnages des romans de J. Delaney mais plusieurs faits relèvent de l’incohérence, voire de l’incompréhension. Certes, le producteur essaie de respecter un minimum l’univers de l’Epouvanteur mais là, ce n’est que du minimalisme.

Quelques points qui m’échappent :

- Tusk : Grand méchant des premiers romans de l’Epouvanteur, créature servant la Mère Malkin, se retrouve dans le film aux côtés de l’Epouvanteur lui-même, son plus grand ennemi dans les romans et de plus, il est tout souriant.

- William Bradley : Ancien apprenti décédé de l’Epouvanteur, qui apparait dans les premières minutes du film, décède de la main de Mère Malkin et du feu que Gregory essaie de lancer pour tuer Mère Malkin. Mort par la main de Mère Makin ? Il est censé avoir été tué par un gobelin lorsqu’il essayait de le piéger. La pierre de la tombe où le gobelin devait être piégé est retombée sur ses doigts, le piégeant ainsi à la merci du gobelin qui, dans la « tombe » et voyant les doigts de Bradley, lui a tout simplement sucé le sang. Dans le film, lorsque William Bradley meurt, John Gregory signale qu’il a encore perdu 10 ans à former un apprenti sur un ton / air assez insensible.

- 10 années de formation : 10 ans de formation ? Dans le roman, cela ne prend pas autant de temps.

- Amour entre l’Epouvanteur et une sorcière ? Certes, l’Epouvanteur a été amoureux, amoureux d’une sorcière, une sorcière Lamia, LAMIA, qui s’appelait Meg Skelton …

- Alice, sa mère et sa tante : Alice ne vit normalement toute sa vie qu’avec sa tante Lizzie l’Osseuse et que la Mère Malkin a été bien sûr, dans les romans, capturée par l’Epouvanteur et enfermée dans un puits profond avec du sel etc comme dans les romans. Mais la mère Malkin, je pense, n’a aucune relation familiale avec Alice.

- L’Eglise, ville fortifiée : Une église est évoquée dans le tome 2 de l’Epouvanteur (La malédiction de l’Epouvanteur) mais John Gregory y va avec son apprenti, Thomas Ward, pour y régler une affaire qu’il a dû laisser en suspens. L’Eglise est dans la ville de Priestown, où vit également un des frères de John Gregory, qui est prêtre.

- Grands méchants : En dehors de la Mère Malkin, de Tusk et de Lizzie l’Osseuse, d’autres méchants apparaissent. Un monstre apparaît mais les autres méchants, je ne les jamais entendus ou vus dans les romans.

- Alice : A la fin du film, elle disparaît. Dans les romans, elle disparaît de temps en temps mais pour trouver des réponses pour aider Tom sinon elle reste près de lui et l'aide dans sa mission contre l'Obscur mais là ... Aucune réponse.

- Le bâton : C'est quoi ce bâton? Il pète le feu? Censé être pratique et muni d'une lame rétractable au bout du bâton. Une LAME, une lame n'est pas du feu ...

Si le film n’avait pas été en lien avec la saga de l’Epouvanteur et que le producteur aurait remplacé les quelques éléments qui le rattache à la saga, ce film aurait bien été dans la saga SF voire fantasy / fantastique. Après avoir vu le film, malgré les incohérences, je donnerai un 4,5/10 à ce film.

Le Septième fils (film)
Tag(s) : #Films, #Fantasy

Partager cet article

Repost 0